Travail   Nouvelles   Textes   CV   À propos   Contact   Blog
EN / FR

Jessica Arseneau












Acte 1.


Les sangles maintiennent le corps dans une position horizontale, à une hauteur approximative de un mètre et demie. Il incarne les moments qui sont en suspense comme ceux d’une oeuvre dramatique ou d'une situation d’attente. Par exemple, comme les courtes secondes qui surviennent juste avant de voir les numéros gagnants d’une loterie ou les journées que comptent les occupants d’une maison avant d’être possiblement expulsés.

Cet acte de suspension s'étend sur environ 25 minutes. Il commence avant l'arrivée du public et passe vers le prochain lorsque les visiteurs sont entrés dans la salle.












Acte 2.


Le corps se démêle tranquillement des sangles qui le maintiennent dans les airs pour enfin toucher le sol.












Acte 3.


Une bibliothèque noire se trouve à quelques mètres dans le couloir. À l'intérieur des étagères se trouvent des pièces de cartons, un marqueur noir et une perceuse électrique. Le corps s’approche de l'étagère et prend une pièce de carton. Avec le marqueur, il écrit « Entracte 2 ». L’entracte est le moment entre deux scènes dans une pièce de théâtre ou un concert, une zone temporelle où il ne se passe supposément rien (ou des pièces secondaires).

Le corps prend la bibliothèque et fait une dance malaisée accompagnée d'une musique que produit le craquement du bois et des mouvements. Ni le corps ne s'adapte à l'objet ni l'objet ne s'adapte au corps. Cette chorégraphie se continue jusqu'à ce que la bibliothèque soit amenée aux sangles. Elle est déposée de façon à ce que les sangles tienne dans une position diagonale.












Acte 4.


Le corps prend une autre pièce de carton et écrit « Entracte 3 ».

Il prend la perceuse électrique et commence à démonter la structure de la bibliothèque jusqu'à ce qu’elle soit réduite à des morceaux de bois perd sa forme architecturale. Les morceaux s’effondrent sur le plancher de brique — faisant voyager un bruit de claquement dans le couloir.












Acte 5.


Une autre pièce de carton est soulevée et le corps écrit «Entracte 4».

Ensuite, il la transforme en une boîte de carton de taille moyenne. Les plus petits morceaux de bois qui sont sur le sol sont soulevés et, en quelque sorte, rangés dans la boîte de carton.

Le corps pousse la boîte et ses morceaux de bois désordonnés, laissant le reste derrière. Il la pousse jusqu’au coin gauche du couloir, à côté de la porte de sortie.





Mille fois rien

2016

Performance

00:40:00

Rencontres Traverse Vidéo, Toulouse, France


Crédits photo: R. Larocque